Le prix unique du livre : Le décret adopté en quatrième et dernière lecture au Gouvernement de la Communauté française !

Sur proposition de la Ministre de la Culture Alda Greoli, l’avant-projet de décret assurant la protection culturelle du livre de langue française peut poursuivre son chemin en vue de son adoption définitive au parlement.

Alda Greoli : « Je me réjouis que ce texte attendu depuis plus de trente ans par les professionnels du livre et les lecteurs puissent maintenant poursuivre le chemin de son adoption définitive au Parlement de la Communauté française.  Son entrée en vigueur est indispensable pour les librairies indépendantes mais aussi pour toute la chaîne du livre. Je pense en particulier aux écrivains francophones de notre pays, aux éditeurs et bien-sûr aux lecteurs ! »

Le prix unique du livre aura les principaux effets suivants :

  • Cela va accroître la liberté des auteurs dans leur processus d’écriture et la juste valorisation de leur travail
  • La diversité des éditeurs, notamment locaux, s’en trouvera encouragée
  • Les libraires pourront enfin faire jouer à plein leurs qualités de conseil, d’offre variée et d’animation
  • Enfin, ce sont tous les lecteurs qui y gagneront, en voyant d’une part les tarifs annoncés par les éditeurs davantage respectés et l’offre de livres renforcée dans ses caractères varié et qualitatif.

Depuis l’adoption de l’avant-projet en 1ère lecture en juillet 2016, le texte a été soumis aux instances d’avis du livre, à la Commission européenne et au Conseil d’Etat. Les remarques de ce dernier ont été intégrées au texte qui sera soumis au Parlement de la Communauté française courant septembre.

Un accord de coopération avec la Communauté flamande concernant l’application du décret dans les lieux de diffusion bilingue (Bruxelles) est par ailleurs à l’examen auprès du Ministère des Affaires Economiques.

Ce processus devrait aboutir fin d’année, avant une entrée en vigueur progressive début 2018.